Qu'est ce que le massage Tuina ?

En Occident, nous faisons le plus souvent connaissance avec la Médecine Traditionnelle Chinoise par le biais de l'acupuncture ou du Qi Gong. Pourtant, cet art est également composé de la diététique, d'une pharmacopée complexe et du Tuina.

Le Tuina est le massage traditionnel, comprenant de nombreuses techniques réalisées avec la main, un ou plusieurs doigts, le coude, associées à des techniques de mobilisations douces et de remise en place lorsque c'est nécessaire.

Il s'adresse au Qi ("tchi") du patient, traduit par "énergie citale" ou "souffle", et a pour but : 

- de remettre le Qi en mouvement afin de faciliter la circulation du sang

- de détendre les muscles et tendons

- d'équilibrer les fonctions des organes et entrailles

Il apporte détente globale, apaisement de l'esprit, diminution des douleurs, sommeil réparateur, et un meilleur fonctionnement du système digestif.

Le Tuina est contre-indiqué en cas de cancer, pathologie infectieuse, fracture, suspicion de phlébite, certaines maladies de peau, prise de psychotrope (alcool, cannabis...).

Un peu d'Histoire...

Ancienne de plus de 4000 ans et prenant ses racines dans le chamanisme, la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) a évolué sur plusieurs milliers d'années. Plaçant l'Homme entre Ciel et Terre, en relation avec son environnement, elle se base sur plusieurs principes que sont le YinYang, les 5 éléments (bois, feu, terre, métal et eau) et le Qi (souffle, essence, énergie).

Un des premiers textes médicaux, présenté sous la forme d'un dialogue entre l'empereur jaune Huang Di et son médecin Chi Po, et probablement un des plus importants, est le HuangDi NeiJing,  Classique Interne de l'Empereur Jaune, datant principalement de la dynastie Han (206-23 avant JC). Avec l'apport de très nombreux médecins durant plus de 2000 ans, elle s'enrichit et se généralise à l'ensemble de la Chine. 

Au début du XXème siècle, un confrontation entre médecine traditionnelle chinoise et médecine occidentale au sein du pays a lieu. Mais dès 1950, des facultés ouvrent leur portes permettant un enseignement "uniformisé" de la MTC, et une association des techniques occidentales (imagerie, analyse biologique...).

La rencontre entre la France et la MTC débute au XVIème siècle et il existe de nombreux échanges entre médecins chinois et religieux, médecins français ou sinologues. L'ouverture des frontières à partir de 1970 permet l'accès à l'enseignement en Chine, plus complet et n'ouvrant plus uniquement à l'acupuncture, mais également aux 4 autres piliers dont le Tuina.